La semaine dernière, Twitter faisait deux annonces de taille. La première s’inscrivant dans la continuité de l’actualité économique du réseau social, la deuxième ayant créé un choc plus immédiat. Retour sur ces deux révélations !

 

capture1

 

La première annonce qui a attiré l’attention est bien entendu la suppression de 9% de leur effectif. Cela représente environ 350 personnes.

La seconde concerne la plateforme Vine, vouée à disparaître.

Souvenez-vous de Jérôme Jarre , 1er Viner mondial avec plus de 8 millions d’abonnés ! Un jeune français au sourire contagieux qui a quitté sa France natale pour arpenter joyeusement les rues de New York équipé de son smartphone et de son humour décalé.

Chemin faisant, Vine a vu naître bien d’autres artistes, qui ont su trouver en ce format de 6 secondes un véritable moyen d’expression.

Mais alors, pourquoi le service s’arrête-t-il ?

Avant tout, les difficultés de Twitter, qui ne parvient pas à trouver de relais de croissance et de bénéfices.

Une des causes probables : l’interface de Twitter qui n’est pas aussi intuitive que celle de Facebook pour créer des campagnes de publicités. Par exemple, avez-vous déjà essayé de sponsoriser un Vine sur la plateforme Vine sans passer par Twitter ? Cela est impossible.

A l’inverse, Facebook a parfaitement su prendre le virage de la monétisation des fan-pages. Par exemple, lorsque l’une de vos publications organique dépasse 75% de l’audience habituelle, Facebook vous le signale en vous invitant à les sponsoriser. Par ailleurs, l’application mobile « Facebook Ads Manager » vous permet de gérer vos campagnes avec des informations en temps réel et en mobilité, où que vous soyez !

Enfin, la concurrence fonctionnelle est rude. Peu après l’arrivée de Vine, Instagram annonçait l’arrivée des vidéos de 15 secondes supplantant ainsi le format de 6 secondes de la plateforme Vine. Plus récemment, Snapchat et son format de photos / vidéos éphémères est venu séduire les utilisateurs. Ainsi, Vine est devenu un réseau de « niche » qui n’attire plus le grand public et au sein duquel seuls quelques artistes et quelques marques parviennent à trouver leur compte.

Pour les nostalgiques qui ne parviennent pas à se faire à l’idée de perdre leurs Vine, sachez que Giphy ne vous a pas oublié (et nous non plus !) :

 


Periscope, malgré une refonte très pertinente de sa homepage (permettant de voir les vidéos live qui buzzent) est rudement concurrencé par Facebook Live,  suivra-t-il Vine dans le musée des futures ex-icônes du web social ? Il est par exemple frappant de voir qu’Alain Juppé a choisi Facebook Live pour son interview et non Periscope.

Nous espérons que 2017 sera synonyme de renouveau et croissance pour Twitter !  C’est tout le bien que nous lui souhaitons.

Retrouvez la réaction de Laurent, en vidéo sur notre page Facebook !