WomZone, la place de marché d’informations entre internautes

logo_womzoneVincent m’a récemment fait découvrir WomZone, le site où l’on peut acheter et vendre de l’information. Le bouche à oreille « consumer to consumer » monnaitisé en somme (Wom pour Word of Mouth). Le fonctionnement est simple : vous recherchez une info, un bon plan, comme par exemple un appartement au ski, ou un jardinier pour votre maison ? Vous déposez une annonce sur WomZone et fixez le prix que vous êtes prêt à payer. Les internautes qui ont l’info ou peuvent la trouver pour vous vous contactent sur le site. Des outils de messagerie et de chats permettent de s’assurer que l’info est fiable et négocier le prix.

Dans l’autre sens, si vous détenez une information qui a de la valeur, vous pouvez aussi poster une annonce sur le site, dans la rubrique vie pratique ou vie professionnelle. On trouve par exemple les annonces suivantes :

« Un forum qui vous rémunère pour vos messages et vos petites annonces » ou bien « revenus garantis et assurés sur internet ».

womzone

Le principe est séduisant car on a à priori tous une information suffisamment intéressante pour que quelqu’un soit prêt à mettre quelques euros pour l’obtenir. Mais une question me brûle les lèvres les doigts : jusqu’où peut aller WomZone ? Comment tracer la frontière entre informations commercialisables et celles qui ne le sont pas ?

J’imagine que le fait de commercialiser une information personnelle d’un tiers, comme son numéro de téléphone ou son e-mail, est illégale, mais qu’en est-il d’une information qui pourrait faire avancer une enquête de police, ou avoir une influence sur un jugement ? Quid des informations confidentielles en entreprises qui peuvent intéresser les concurrents ?

J’imagine que l’équipe de WomZone a dû traiter ces questions à la fois juridiquement et au niveau de la modération, mais je serais curieux d’avoir leur avis se ces questions. Si vous m’entendez, ce billet vous est ouvert ;)

TAGS: Média sociaux, , , ,

un commentaire

  1. Tout d’abord merci beaucoup Laurent pour cet article vraiment complet sur Womzone.

    Pour répondre à tes interrogations voici quelques informations complémentaires:
    Tout d’abord concernant les limites et frontières entre l’information commercialisable ou non. La première réponse qui me vient à l’esprit c’est que toutes les informations sont commercialisables à partir du moment ou elles ne contreviennent pas à la loi et aux conditions générales de vente du site.
    Pour ce qui est de la modération, notre statut d’hébergeur de contenu nous interdit juridiquement de procéder à la modération des annonces. Cependant nous sommes obligé de prendre les mesures qui s’imposent lorsque l’on nous signale un abus, un problème ou des comportements illicites. C’est pour cela que nous avons mis en place un moyen qui permet aux membres et aux visiteurs de nous signaler les annonces abusives. A cela nous avons ajouté un système de notation qui permet aux personnes qui font une transaction de noter et d’attribuer un commentaire à cette transaction afin que les prochaines personnes intéressées puissent se rendre compte de la qualité du « vendeur » et de l’information. Enfin nous avons ajouté un dispositif de T’chat et de Messagerie interne au site qui permettent aux membres de dialoguer avant la transaction pour s’assurer que l’information correspond bien au besoin, et après la transaction car contrairement à un acte d’achat d’objet, l’échange d’information est le point de départ d’une relation bien plus longue.
    J’espère que ces précisions éclairciront tes interrogations, et pour tout les lecteurs de Buzz.Modedemploi, n’hésitez pas à nous dire ce que vous en pensez nous sommes à votre écoute !