Tumblr serait-il en train de devenir un réseau adulte ?

Tumblr est un réseau de micro-blogging organisé en communautés spontanées, autour de thèmes variés (art, photo, mode, design, cuisine…) sur lequel on partage principalement des images. Pas si micro que ça, le réseau, vu qu’il vient de dépasser les 30 millions d’utilisateurs. Peu importe, pour ses détracteurs, puisqu’on y trouve que des gifs NSFW et des photos de chats. Mais alors pourquoi les politiques, les initiatives citoyennes et, maintenant, les marques, en font un lieu d’expression privilégié, pour ne pas dire principal ?

TumblR : 32 millions de blogs

Lentement mais sûrement, TumblR fait son bonhomme de chemin depuis son ouverture il y a huit ans. Aujourd’hui, 32 millions de personnes ont un compte. La raison de son succès ? Elle tient à la différence avec une plateforme de blogs classique. Outre son extrême facilité de prise en main (coucou WordPress !), vous y éditez des billets plus courts, moins rédigés.

Ce petit bazar du web n’a pas manqué d’attirer l’attention des marques, secteur de la mode en tête. Les journaux n’ont pu résister à la tendance (Time Magazine, le Guardian, Vogue, The New Yorker, « 20 Minutes » et « Le Figaro » ou Ecrans.fr). Mais, dernièrement, c’est son utilisation à des fins politiques ou contestataires qui semble donner une autre dimension à la plateforme.

Elections tumblrentielles : Let there be trolls

Le 24 octobre, le président Obama annonçait ainsi sur Twitter le lancement de son Tumblr de campagne. Pour faire comme tout le monde, peut-être. Sauf que Tumblr pourrait bien jouer en 2012 le rôle qu’ont joué Facebook et Twitter en 2008, plateformes sur lesquelles le président fut précurseur. « Nous voyons cela comme une opportunité de créer quelque chose qui ne soit pas seulement à nous, mais qui soit aussi à vous », est-il écrit sur la page d’accueil. Ainsi, les internautes qui suivent son blog peuvent y poster directement des photos, textes, vidéos et, donc, participer à la campagne. Conscients des risques, l’équipe Obama donne le « la » :

« Il y aura des trolls parmi vous, nous le savons. Nous voulons simplement vous rappeler que nous sommes de simples personnes – et plutôt sympas – et que votre mère voudrait que vous soyez poli. »

C’est précisément ce dont il s’agit : sur Tumblr encore plus que sur d’autre réseaux sociaux, l’échange est à double sens : des messages publiés à sens unique seraient contre-productifs. Oubliez les communiqués de presse et les discours, trop éloignés de l’esprit d’échange de Tumblr. De toute façon, les contenus que vous postez ne vous appartiennent pas vraiment. Il peuvent naviguer très rapidement de blog en blog de sorte que la source d’une image peut parfois facilement se perdre.

Le Tumblr officiel Obama 2012

De plus, c’est une plateforme où l’on ne se prend pas au sérieux. Le contenu tient davantage du carnet de notes. Idéal, donc, pour un… carnet de campagne. En France, l’outil est encore très peu utilisé par les candidats à la prochaine élection présidentielle. A noter cependant le Tumblr officiel qu’a ouvert le Parti Socialiste, avant même Barack Obama, à l’occasion des primaires. Mais là aussi, le naturel revient au galop. Avec deconnepasfrancois.tumblr.com, les internautes ont repris le pouvoir. Impossible de contrôler tout ce qui se dit de vous sur Tumblr. Autant jouer le jeu de l’échange et ne pas nourrir le troll.

« Fuck yeah Occupy »

C’est ce potentiel viral que les mouvements citoyens ont su saisir. Tumblr étant aussi une solution anonyme – on peut s’y inscrire sous pseudo – il est devenu le lieu privilégié d’expression des mouvements « indignés », avant de devenir celui des « Occupy-(insère ici le temple de la finance de ton choix) ». Autour du Tumblr « officiel » du mouvement, occupywallstreet.tumblr.com, c’est une armée de blogs qui gravitent autour, à l’image du mouvement : pas de hiérarchie, pas de leader, pas de règles. On pourrait donc faire la révolution sur Tumblr ?

"Désolé pour le dérangement, nous essayons de changer le monde" (fuckyeahoccupy.tumblr.com)

Mais rassurez-vous, nul doute que Tumblr saura rester ce lieu gentiment absurde où se posent toutes sortes de questions existentielles, comme « Comment devenir un ninja gratuitement ? », où l’on peut se moquer des journaux ou de Siri et où on pourra encore y être méchants comme des teignes.

Avouez. Sans Tumblr, vous n'auriez jamais su la vérité sur la naissance de Nyan Cat.

TAGS: Marketing viral, Média sociaux, , , , , , ,